Cine-Region.fr
affiche R.M.N

R.M.N

___

Un film de Cristian Mungiu,
Avec Marin Grigore, Judith State, Macrina Bârlădeanu,

Genre : Drame psychologique
Durée : 2h05
Roumanie

En Bref

Matthias émigre en Allemagne pour trouver un meilleur boulot. Suite à un désaccord avec son patron, il revient en Transylvanie auprès de son fils Rudi et de sa femme. Le petit, suite à une rencontre en forêt, se réfugie dans le silence et la peur. Le couple n’a plus grand-chose à se dire et Matthias est le plus souvent chez Csilla, son ex-petite amie. Sous les ordres de Madame Dènes, elle dirige l’usine de pain qui vient d’embaucher des émigrés sri lankais. Ce village perdu du fin fond de la Roumanie n’accepte pas la présence d’étrangers. L’équilibre d’une communauté aux origines multiples est bientôt au bord de l’explosion. Dans ce climat l’Europe et l’Autre, l’étranger sont des cibles idéales pour toutes les rancœurs et déceptions d’un pays qui peine à s’émanciper de son passé. Dans cette tempête qui ne tarde pas à souffler un vent de ténèbres, chacun devra faire face à ses convictions et s’interroger sur sa place. Il est peut-être déjà trop tard pour que le calme et la paix ramènent le printemps de l’espérance. Ils devront vivre avec leurs fantômes et leurs désillusions pour un bon moment.


Cristian Mungiu ne cesse d’explorer les territoires du bien et du mal, de la religion, du passé et de la société en général depuis ses débuts avec des films comme Au-delà des collines, Baccalauréat. RMN marque un point  de passage important dans sa filmographie. Dans RMN, IRM en roumain, c’est un petit village qu’il examine à travers plusieurs personnages, forts parfois en contradictions. Matthias est parti d’Allemagne après une rixe avec son patron qui le traitait de Gitan, une insulte. Il revient au pays et ne sait plus trop quelle place prendre entre une femme qui le rejette, un fils muet et peureux, et une ex-amourette. Il doit prendre soin de son père qui peine à s’occuper de son troupeau de moutons et perd peu à peu l’espoir.

 Quand l’éclatement arrive, il ne sait pas quelle place prendre et finit par basculer dans le mauvais camp. Otto, le père, est peut-être une métaphore de cette Roumanie d’hier qui ne se retrouve plus dans celle qui a intégré l’Europe, tout comme le titre est l’IRM cherchant la maladie, derrière la surface à travers un petit village. L’Europe et ses nouvelles règles ne sont pas la promesse d’un monde meilleur. Elle catalyse toutes les rancœurs, la xénophobie, les frustrations, les haines. Ils restent prisonniers d’un monde qui n’arrive pas à s’émanciper du passé pour construire son avenir. Cette thématique se retrouve souvent dans le cinéma roumain.

 Les jeunes réalisateurs comme Cristian Mungiu n’hésitent pas à poser les questions qui fâchent. RMN n’échappe pas à cette introspection, à travers ces dialogues ciselés et réalistes. C’est un cinéma de la vérité dans son discours et sa forme, proche du documentaire, utilisant le plus souvent la lumière crue de la réalité. Le village subit l’émigration de sa jeunesse partant trouver ailleurs de meilleures conditions de vie. Csilla et Madame Dènes tentent de proposer du travail, sans doute moins payé, que refuse la population. Pour obtenir des crédits de l’Europe qui pourraient être réinjectés dans le village, elles font appel à une main d’œuvre étrangère. Les fausses idées, celle reçues, masquent un désarroi dans un pays qui ne trouve plus sa voie. Csilla est sans doute celle qui souhaite inscrire son futur dans la terre de ses ancêtres.

Face à l’impossible quête, elle finira par abandonner pour faire comme les autres jeunes et partir. C’est une terre de frontières, rempart hier contre l’envahisseur de cette Europe qu’ils ne comprennent pas. Ils sont eux-mêmes des enfants venus d’ailleurs, de Hongrie, d’Allemagne et de Roumanie, dans un brassage qui éclate avec la présence des étrangers. Matthias, personnage central, est pris dans cette tempête emportant tout sur son passage, peut-être lui-même en premier. RMN est un film coup de poing qui interroge sur cette difficulté de construire l’avenir en s’émancipant des démons d’hier.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


•    Titre original : R.M.N.
    •    Réalisation et scénario : Cristian Mungiu
    •    Photographie : Tudor Vladimir Panduru
    •    Montage : Mircea Olteanu
    •    Pays d'origine : Roumanie
    •    Langue originale : roumain
    •    Format : couleur
    •    Genre : drame
    •    Durée : 2h05
    •    Dates de sortie : 21 mai 2022 (Festival de Cannes), 19 octobre

Distribution
            Marin Grigore
    •    Judith State
    •    Macrina Bârlădeanu
    •    Orsolya Moldován
    •    András Hatházi

    •    Deák Zoltán