Cine-Region.fr
affiche  Roxane

Roxane

___

Un film de Mélanie Auffret ,
Avec Guillaume De Tonquédec, Léa Drucker, Lionel Abelanski,

Genre : Comédie
Durée : 1h28
France

En Bref

Raymond, un petit paysan, élève des poules pondeuses bio au fin fond de la campagne bretonne. La coopérative locale décide de privilégier les œufs du poulailler industriel en laissant de côté les petits producteurs. Dans sa mansuétude, le gros patron est prêt à racheter pour pas cher les agriculteurs locaux. Raymond, face au pot de fer, ne se laisse pas faire et se lance dans une aventure impossible. Il ne lui reste plus qu’une arme, les vers des grands auteurs pour faire le buzz. Il est aidé par la vieille Anglaise du coin qui le déteste et qui finira par l’adorer. Il prend des cours de théâtre pour perfectionner sa lecture des grands textes, surtout Cyrano. Chaque matin, pour détendre ces demoiselles pondeuses et pour son plaisir, il leur lit des passages des comédies célèbres. Cette fois, il se lance sur le net pour attirer l’attention des internautes et sauver son exploitation en danger. S’il n’est pas doué pour le net, sa passion débordante fera le nécessaire pour le transformer en youtuber. Tout ce ramdam suffira-t-il à sauver notre brave homme ?


C’est en partant d’une histoire vraie que Mélanie Auffret construit un scénario dans la lignée de Petit paysan sur le mal-être des petits agriculteurs. Elle choisit la comédie et le parti du rire pour ce personnage décalé. Guillaume De Tonquédec et Léa Drucker forment un couple convaincant luttant contre la machine libérale. Derrière les vers des grands auteurs, Edmond Rostand, Molière, Racine se cache un regard juste sur la condition des petites exploitations. Pour couvrir le champ de son discours, elle oppose ces exploitants amoureux de leur poulailler à l’industriel sans scrupules qu’incarne avec talent Michel Jonasz.

La femme de Raymond travaille à la banque du coin se chargeant des prêts. Derrière l’humour, la réalisatrice aborde le mal-être d’une agriculture de plus en plus en difficulté sans rien oublier des suicides ni ceux qui s’en sortent. La technologie moderne, l’internet, jouent un grand rôle dans cette fable moderne du pot de terre et du pot de fer. Avant de faire le buzz, Raymond passe par le rôle du clown au nez rouge amusant la galerie. Auffret pointe une corporation qui, de la surproduction d’après-guerre se retrouve noyée face à la mondialisation. Beaucoup se dirigent aujourd’hui vers une agriculture plus responsable, plus innovante et de proximité.

La mise en scène bon enfant s’attarde plus aux couleurs du récit et décors de pacotille pour une ambiance de théâtre amateur. C’est à la fois sa force et sa faiblesse. Contrairement à Petit paysan, il manque ce petit plus qui fait la différence. Il aura fallu plus d’une poule pour tourner le film, chaque action correspond à un gallinacé différent. Elle évite la caricature et trouve même le ton juste de sa galerie de portraits, du poète au patron d’industrie. Elle réussit une comédie sociale agréable, à notre époque c’est déjà beaucoup.

 Patrick Van Langhenhoven

Vive l’agri-culture.

 Avec « Roxane » la cinéaste Melanie Auffret met en scène Guillaume de Tonquedec en agriculteur récitant du Cyrano à ses poules. Une fable militante et originale.

  Guillaume de Tonquedec est petit producteur d’œufs bio en centre Bretagne. Pour rendre ses poules heureuses  et productives, il a un secret. Il leur déclame chaque matin des tirades de l’inépuisable Cyrano de Bergerac. Curieusement, les volatiles l’écoutent. Surtout « Roxane » la poulette blanche. La préférée du paysan poète. Mais, l’exploitation de Raymond bat de l’aile. Forcement, les grandes surfaces et leurs prix imbattables lui mettent la pression. Il lui faut vite une idée pour sauver sa ferme et sa famille. Pourquoi pas utiliser youtube ?

   « Roxane » est le premier long-métrage de Mélanie Auffret. Une comédie rurale bienveillante autour d’un éleveur amoureux des grands textes. L’idée est astucieuse. Elle est déclinée à la façon d’une fable sociale et morale ayant la vertu d’associer agriculture et culture. C’est gentil et frais. Optimiste aussi. Pour le prouver, la réalisatrice et son interprète ont fait la tournée des villes et festival. Ils étaient récemment à Angoulême.

L’occasion pour Melanie Auffret  de préciser qu’elle connaît bien le milieu qu’elle décrit. »Mes grands parents avaient une ferme dans les Côtes d’Armor. » Pour cette belle histoire d’agriculteur amoureux des mots, elle s’est même inspirée d’un proche qui « avait quitté l’école à 16 ans avec le regret des textes. Pour combler ce manque, il récitait de la poésie à ses vaches pendant la traite ! » Mais les vaches, c’est classique et déjà vu. Elle a préféré les poules : « Ce sont des animaux délaissés alors qu’elles sont d’excellentes comédiennes. Pour les scènes de groupe, pas besoin d’effets spéciaux. Si on tape dans les mains, elles lèvent toutes la tête en même temps. En revanche, un dresseur nous a confié huit Roxane. Notamment, une suiveuse, une cascadeuse et une spécialisée dans les émotions ! »

    Le paysan est interprété par Guillaume de Tonquedec, marié à Lea Drucker. Le comédien se déclare citadin, ayant découvert cet univers à l’occasion du tournage et d’une immersion préalable de plusieurs semaines.  « Ce n’est pas une comédie caricaturale. »selon lui « Tout est vrai. Le film est un hommage aux sacrifices et aux passions de ces gens qui donnent tout leur temps à leur métier sans jamais de repos ou de vacances. » Pour le personnage de Raymond, il a regardé beaucoup de documentaires sur le monde agricole, a mis une moustache, a enfilé des bottes, a accroché son « alliance sur une épingle à nourrice ». Bref, a tout fait pour échapper à son image de « fais pas ci, fais pas ça ». «D’autant que ce qui arrive au personnage me touche intimement. J’ai eu beaucoup de mal à apprendre à lire et écrire. Ce sont les grands auteurs comme Rostand ou Guitry qui m’ont sauvé. »    

 Parallèlement, le film fait-il l’éloge du circuit court ? « Bien sur, répond Melanie Auffret. Il faut revenir à des fonctionnements antérieurs et retrouver la proximité avec des gens qui produisent pour nous. j’ai soigné les détails pour que mon film soit le plus authentique et le plus crédible possible. Seule, la nature du personnage apporte le coté décalé et poétique.  »

 Marie-Aimée BONNEFOY

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    Titre : Roxane

    Réalisation : Mélanie Auffret

    Scénario : Mélanie Auffret et Michaël Souhaité

    Musique : Gaëtan Roussel

    Montage : Jeanne Kef

    Photographie : Nicolas Massart

    Son : Pascal Armant

    Costumes : Marie-Laure Lasson

    Producteurs : Nicolas Duval-Adassovsky et Foucauld Barré

    Société de production : Quad Films

    Société de distribution : Mars Films, TF1 Studio

    Pays d'origine : France

    Genre : Comédie

    Budget : 4 millions d'euros

    Durée : 85 minutes

    Dates de sortie : 12 juin 2019 (sortie nationale)

Distribution

    Guillaume de Tonquédec : Raymond

    Léa Drucker : Anne-Marie

    Lionel Abelanski : Poupou

    Kate Duchêne : Wendy

    Michel Jonasz : Kerborgne

    Jean-Yves Lafesse : Olivier

    Liliane Rovère : Tante Simone