Cine-Region.fr
affiche Raid Dingue

Raid Dingue

___

Un film de Dany Boon ,
Avec Dany Boon , Alice Pol, Michel Blanc,

Genre : Comédie
Durée : 1h45
France

En Bref

Johanna Pasquali surnommée Jo, fliquette maladroite et rêveuse est pleine d’enthousiasme pour mener sa mission, protéger et servir. Elle possède une grande ambition dans la vie, rejoindre les troupes du RAID. Comme le constate leur chef, elle n’est pas mauvaise, juste nulle. La pauvre pitchounette reçoit une fois plus un refus en bonne et due forme. Pendant ce temps au RAID, Eugène Froissard, l’un des meilleurs éléments de l’équipe, est nommé à l’entraînement des jeunes recrues. Depuis que sa femme l’a quitté, il semble marqué par le sceau de la scoumoune, plus qu’un don, une seconde nature. Froissard, poissard, deviendrait même un danger pour son binôme. Le père de Jo, ministre de l’Intérieur, use de ses relations et d’un peu de chantage pour imposer sa fille dans la semaine de formation.

Elle se retrouve sous la coupe d’Eugène le macho. Pendant ce temps, au cœur de la ville, le plan Vigipirate est au plus haut niveau à cause d’un gang de braqueurs serbes. L’entraînement commence et ce n’est pas de tout repos, mais pour qui ? Après moult maladresses comme par miracle, elle tire le gros lot et rejoint les rangs de l’élite. Est-ce qu’il n’y aurait pas un petit air de manipulation ou de vengeance dans l’air ? La voilà sous les feux de la rampe, en première ligne et ça ne va pas être facile. On se demande bien pour qui ? Elle devra prouver qu’elle n’est pas une branque, une bécasse, mais une fille du RAID. Son rêve deviendra réalité ou enfin, dégoûtée, elle retournera à ses fourneaux.


Dany Boon impose son style dans la lignée des maitres de l’âge d’or de la comédie à la française, Gérard Oury, Lautner, et compagnie. Il reprend à sa façon le principe du petit gars naïf, et maladroit, qui cache des ressources insoupçonnées. Il le transforme à la sauce féminine avec une Alice Pol dans la veine de Pierre Richard ou Bourvil. Ce clown maladroit souvent incarné par Dany Boon, confronté à la société, prend des habits de femme. Pour corser le tout, il la confronte à une section d’élite, le RAID. Elle est uniquement composée d’hommes, des vrais, des tatoués comme dirait Fernandel dans un de ses films. Il joue sur l’opposition d’un monde masculin où la force semble la qualité principale. Il nous propose une batterie de gags (et non de cuisine) hilarants autour de cette thématique.

Elle s’appuie le plus souvent sur le jeu de mots facile, stéréotypé diront certains. La Pierrot lunaire ne se débat pas pour les beaux yeux d’un garçon mais pour réaliser son rêve de gosse. La séquence d’ouverture est bien troussée dans un festival de gaucherie menant à la catastrophe. Alice Pol trimbale sa silhouette à la Gaston Lagaffe dans un univers où la violence est reine et la femme souvent infirmière. Derrière la farce, c’est un film féministe sans aucun doute si l’on sait prendre les jeux de mots au second degré. Il faut lire entre les lignes pour trouver cette société du muscle que dénonce RAID dingue. Le trait est peut-être un peu forcé, mais ne cherchons pas midi à quatorze heures. Sur ce genre de thématique, on peut toujours polémiquer et douter des intentions d’en rire du réalisateur.

Nous sommes dans la comédie où le trait est forcé pour dénoncer une situation où la femme est souvent mise de côté. Le vrai RAID comporte trois femmes seulement, c’est à la fois beaucoup et peu. Dans notre société de la  bien pensance, du politiquement correct, il devient de plus en plus difficile de sortir des rangs ou de surligner d’un gros trait la connerie. Comme le disait si justement Kevin Smith à propos de Top Cops, ce n’est pas « La liste Schindler, Top Cops… » Je ne sais pas si j’ai regardé le film en mode masculin et ma voisine, féminin. Je sais juste que l’on ne s’est pas pris la tête pour en rire et passer un bon moment.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original : Raid dingue

    Réalisation : Dany Boon

    Producteur : Jérôme Seydoux , Dany Boon

    Coproducteur : Patrick Quinet

    Producteur exécutif/délégué : Eric Hubert

    Producteur associé : Romain Le Grand , Vivien Aslanian

    Scénario : Dany Boon, Sarah Kaminsky

    Photographie : Denis Rouden

    Chef décorateur : Hervé Gallet

    Chef maquilleur : Silvia Carissoli

    Chef Coiffeur : Juliette Martin

    Chef Costumier : Laetitia Bouix

    Attaché de presse : Dominique Segall

    Musique : Michael Tordjman , Maxime Desprez

    Ingénieur de son : Lucien Labilar, Guillaume Bouchateau , Thomas Gauder

    Sociétés de production :Pathé et Les productions du ch'timi

    Distribution : Pathé, TF1 productions

    Pays : Drapeau de la France France

    Genre : comédie

    Durée : 1h45 min environ

    Dates de sortie : 1er février 2017

Distribution

    Alice Pol : Johanna Pasquali

    Dany Boon : Eugène Froissard

    Michel Blanc : Jacques Pasquali

    Yvan Attal : Viktor

    Anne Marivin : La psychologue du Raid

    Patrick Mille : Edouard Dubarry

    Sabine Azéma : Marie-Caroline Dubarry

    Alain Doutey : Bernard Dubarry

    François Levantal : Patrick Legrand

    Florent Peyre : Olivier Lopez

    Urbain Cancelier : Président de la République

    François Vincentelli

    Gil Alma :

    Robert Paturel : L'instructeur de Johanna Pasquali

    Ludovic Pinette : Le voisin d'Aimé