Cine-Region.fr
affiche Les Crevettes pailletées

Les Crevettes pailletées

___

Un film de Cédric Le Gallo, Maxime Govare ,
Avec Nicolas Gob, Alban Lenoir, Michaël Abiteboul,

Genre : Comédie
Durée : 1h40
France

En Bref

Suite à une compétition de water-polo, Mathias Le Goff, vice-champion du monde tient quelques propos homophobes à l’encontre d’un journaliste. Le voilà sur la touche et condamné à trois mois de travaux d’intérêt général. Sa peine est d’entrainer une équipe de branquignols et loosers en piste pour la Gay Games en Croatie. Le voilà donc plongé en plein milieu homosexuel, préférant plus la fête et la rigolade à la compétition pure et dure. Dans un premier temps, il doit faire face à ses propos tirés plus vite que son ombre. C’est moins la rencontre explosive d’un milieu gay que le manque de conviction sportive qui énerve notre homme. Peu à peu, il apprend à comprendre et aimer cette bande de libertins marqués par leurs difficultés à vivre leur sexualité dans un monde qui a encore du chemin à faire. À la fin, chacun comprendra et acceptera l’autre dans le meilleur des mondes possibles. C’est la route initiatique qui conduit un homme à devenir plus grand et à dépasser ses préjugés.


Le film s’inspire en partie de la vraie équipe des Crevettes pailletées que connaît bien Cédric Le Gallo, un des réalisateurs. Plus que Le grand bain, avec son équipe de natation synchronisée c’est aux Champions qu’il faut penser. On retrouve le même parcours dans l’univers des handicapés. Comme dans Le grand bain, en toile de fond se dessine la difficulté de vivre et surtout de vivre gay aujourd’hui. Nous retrouverons toutes les figures incontournables et parfois caricaturées de l’univers homosexuel, jusqu’aux transgenres. Dans ce sens, le film est une belle leçon de partage et de compréhension de l’autre. Mathias n’est pas vraiment un homophobe, juste et c’est peut-être pire, un type ordinaire aux propos déplacés. Il ressemble à monsieur tout le monde avec parfois ces blagues à deux balles qui ne font plus rire personne.

Dans Les Crevettes pailletées, l’humour et la dérision ne manquent pas, même si parfois nous sommes encore dans des lieux communs. Il pose une question plus pertinente aujourd’hui avec le cinéma gay indépendant qui, depuis pas mal d’années, brise les images d’Épinal. Il existe encore des vieux principes qui ont la vie dure. N’aurions-nous pas évolué par rapport à une communauté suffisamment réprimée par le passé ? Serions-nous encore à la préhistoire et ce cinéma militant n’aurait-il servi à rien ? J’en doute ! Nous avons en majorité progressé dans nos mentalités depuis Philadelphia et bien après. Nous sommes dans la comédie et elle se doit de forcer le trait, de frôler la caricature pour jouer la partition du rire.

Les Crevettes pailletées remplit son rôle de comédie bien ficelée qui vous emporte sans temps mort et avec de bons jeux de mots, une mise en scène classique et un univers baroque sur sa fin. La dernière partie, à la Gay Games, est un spectacle visuel avec ses tenues baroques et folles et ses travestis ironiques. Tout se joue sur le second degré et la bonne formule, parfois un peu lourde mais jamais complaisante. Une bonne campagne de promo devrait en faire la comédie du mois de mai la plus sympathique, mais pas exceptionnelle. 

 Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    Titre original : Les Crevettes pailletées

    Réalisation : Cédric Le Gallo et Maxime Govare

    Scénario : Cédric Le Gallo et Maxime Govare

    Décors : Nicolas Migot

    Costumes : Matthieu Camblor et Marion Moules

    Photographie : Jérôme Alméras

    Montage : Samuel Danesi

    Musique : Thomas Couzinier et Frédéric Kooshmanian

    Production : Renaud Chélélékian

        Coproduction : Édouard Duprey

        Production exécutive : Yann Girard, Abdelhadi El Fakir et Rodolphe Duprez

    Sociétés de production : Kaly Productions et Les Improductibles

    Société de distribution : Universal Pictures

    Pays d'origine : France

    Langue originale : français

    Format : couleur

    Genre : Comédie

    Durée : 100 minutes

    Dates de sortie : 8 mai 2019

Distribution

    Nicolas Gob : Matthias Le Goff

    Alban Lenoir : Jean

    Michaël Abiteboul : Cédric

    David Baiot : Alex

    Romain Lancry : Damien

    Roland Menou : Joël

    Geoffrey Couët : Xavier

    Romain Brau : Fred

    Pierre Samuel : Bertrand

    Jean-Louis Barcelona : Hervé Langlois

    Yvon Back : le président de la Fédération Française de Natation

    Valentin Marceau : l'auto-stoppeur

    Benoît Maréchal : Bram