Cine-Region.fr
affiche La Tresse

La Tresse

___

Un film de Lætitia Colombani ,
Avec Kim Raver, Fotinì Peluso, Mia Maelzer,

Genre : Drame psychologique
Durée : 1h59
France

En Bref

C'est une histoire vieille comme le monde. C'est le combat de trois femmes pour changer leur destinée. Chacune à sa façon devra faire face dans ce monde d'hommes, au regard des autres et à leur condition au sein de la société. Trois portraits à des âges différents dans des conditions différentes, dans des mondes différents. C'est pourtant le cœur de la femme en son entier car elles sont toutes les trois liées par bien plus qu'une tresse de cheveux. La plus petite, Lalita et sa mère Smita appartiennent à la caste des intouchables. Elles n'ont aucun avenir prometteur. La petite revient de l'école marquée dans sa chair et son esprit, ramenée à sa condition de servante et non d'écolière. Smita décide de s'enfuir pour trouver ailleurs un monde meilleur mais est-ce possible ? Giulia est une jeune Italienne qui doit reprendre l'entreprise de son père. Elle sait que la tâche ne sera pas facile dans ce monde d'hommes mais compte bien éviter la faillite. Sarah est avocate et vit au Canada. C'est une femme forte, confrontée au pire de l'humanité dans son métier. Elle va devoir lutter contre un mal bien plus sournois qui la touche en profondeur, comme de nombreuses autres femmes dans ces sociétés modernes. Ces trois femmes devront faire face à trois évènements qui les lieront à travers l'espace et le temps.


« Les Amazones, ces femmes de l’Antiquité formaient un peuple de guerrières craint et respecté. Elles menaient de nombreuses batailles dont elles sortaient souvent vainqueurs. Les historiens se disputent sur la nature de leurs origines mais pour beaucoup les Amazones restent un mystère. » La tresse

Entre la noirceur d'Alejandro González Iñárritu et le regard juste de Robert Altman, il y a celui en douceur, plein de tendresse de Lætitia Colombani. A l'image de ces deux réalisateurs, elle choisit un récit choral à plusieurs points de vue qui finissent par se rejoindre. Le spectateur qui n'a pas lu le livre cherchera ce qui peut bien lier ces trois femmes. Il existe bien d'autres liens dans ce récit féministe que vous pourrez décoder. Ce sont d'abord des lieux et des femmes de conditions diverses confrontées à un monde d'hommes voraces. A chaque fois elle touche au plus juste, que ce soit pour dépeindre les intouchables ne possédant aucun droit ou l'avocate dans une société moderne en passant par la jeune Giulia en Italie. Toutes trois se confrontent à un patriarcat tenace, bien installé en Inde mais encore sous le regard de la Mama en Italie, et fait assez étonnant, également au Canada, pays que l'on imagine plus évolué dans ce sens…

« Les familles heureuses se ressemblent toutes, mais chaque famille malheureuse l’est à sa façon. » Tolstoï Anna Karénine.

 Le film passe d'une femme à l'autre dans une valse de douleur, de petits bonheurs et de tendresse dans ce chemin de vie. La tresse trouve aussi sa profondeur dans sa mise en scène aux couleurs associées à chaque femme, le feu, la terre, la boue pour l'Inde, nous sommes dans des couleurs rouge, orange, jaune, marron, dans un horizon restreint. Pour l'Italie, nous sommes sur l'eau, la mer, soleil, le bleu face à un horizon infini. Enfin, pour le Canada, nous retrouvons l'eau, l'air, la transparence. On voit le monde à travers quelque chose. Pour Lætitia Colombani, c'est le verre, la glace, le froid, sachant qu’elle vit dans un cabinet d'avocats entièrement vitré, aux rapports froids. Chaque évènement qui transforme leur vie est en rapport avec cette atmosphère. Pour Smita le but est d’échapper à la condition de moins que rien pour devenir quelqu'un qui s'affirme et décide de sa vie. Pour Giulia, c'est accepter de changer d'horizon tout en restant fidèle à ses principes.

Elle doit reprendre l'entreprise de son père, mais refuse de sacrifier sa vie amoureuse. Pour Sarah, c'est un double combat, celui au sein de l'entreprise face aux hommes et un autre, plus difficile à combattre. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas trahir le récit. C'est un film féministe qui défend la condition des femmes sous de nombreux angles différents, que ce soit les trois héroïnes ou celles qui les entourent. La mise en scène coule comme un fleuve se noyant dans l'océan du monde pour le transformer. C'est d'abord ce torrent furieux de l'Inde des origines de la condition féminine. C'est la rivière, encore vivace, qui passe à travers les villes pour faire son nid. C'est la rencontre avec l'océan pour un mariage se noyant dans l'horizon. Pour finir, il faut saluer le choix des trois actrices, remarquables et de la petite Lalita, exceptionnelle. Grâce au film, cette enfant des rues trouve un avenir bien meilleur à l'image de son personnage dans le film.
 

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Fiche technique
    Titre original et français : La Tresse
    Réalisation : Lætitia Colombani
    Scénario : Lætitia Colombani et Sarah Kaminsky
    Musique : Ludovico Einaudi
    Décors : Marie-Claude GOSSELIN Eleonora DEVITO FRANCESCO Namra PARIKH
    Costumes : Odette Gadoury
    Photographie : Ronald Plante
    Ingénierie du son : Claude La Haye
    Montage : Albertine Lastera
    Production : Sylvestre Guarino, Philippe Gautier
    Productrice exécutive Christine de JEKEL
    Productrice exécutive Inde Deborah BENATTAR
   Produit par  Olivier DELBOSC et Marc MISSONNIER
  Producteur Associé  Emilien BIGNON
  Produit au Canada par Richard LALONDE
  Produit en Italie par  Nicolas GIULIANO, Francesca CIMA, Carlotta CALORI, Viola PRESTIERI
  Coproducteurs Belges André LOGIE, Gaetan DAVID
   En coproduction avec  Forum Films Indigo Film SND Panache Productions & La Compagnie    Cinématographique France 2
  Avec la participation de Cinéma Telefilm Canada Canal +France Televisions
 En collaboration avec  Rai Cinema
 Avec la contribution de  Regione Puglia, Unione Europea, Opr Puglia FESR-FSE 2014/2020, FSC Fondo per lo Sviluppo e la coesione, Fondazione Apulia Film Commission
 Avec le soutien du  Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique et le Tax Shelter de Movie Tax Invest
    Ventes internationales  SND
    Pays de production : France, Canada, Italie
    Langue originale : France, Canada, Italie
    Format : couleur
    Genre : Drame
    Durée : 120 minutes
    Dates de sortie : 29 novembre 2023

Distribution

    Kim Raver : Sarah
    Fotinì Peluso : Giulia
    Mia Maelzer : Smita

   Crédit Photo de la rencontre au cinéma Gaumont Michel Haumont.