Cine-Region.fr
affiche I Feel Good

I Feel Good

___

Un film de Gustave Kervern , Benoît Delépine,
Avec Jean Dujardin, Yolande Moreau, Joseph Dahan,

Genre : Comédie
Durée : 1h43
France

En Bref

« Si, tu n’as pas un peignoir et des mules à cinquante ans, c’est que tu n’as pas réussi ta vie »

Monique, portée par les valeurs de ses parents et quelques aléas de la vie, trouve le bonheur en s’occupant d’une société Emmaüs à Pau. Jacques, son frère, cherche depuis longtemps dans le garage d’un copain, dans les hôtels de luxe, l’idée qui fera de lui un nouveau milliardaire. Elle n’a plus de nouvelles depuis longtemps quand, un beau jour, en peignoir et chaussé des mules d’un grand hôtel, il refait surface. C’est le cœur joyeux et solidaire qu’elle accueille à bras ouverts le retour du frangin prodigue. Il n’est pas question qu’il se tourne les pouces dans une communauté où chacun participe au bien-être de tous. Dans un premier temps, d’atelier en atelier, il part en quête d’un talent qui se fait rare. « Chassez le naturel et il revient au galop » dit le proverbe. Après de nombreux échecs, une idée brillante illumine son cerveau de génie : rendre beaux les petites gens. Cette fois c’est la fortune assurée qui l’attend. La question est de savoir jusqu’où Monique acceptera les frasques de son frère avant que la situation n’explose.


C’est entre la fable, le conte moderne et la parabole, comme à leur habitude, que nos deux compères fustigent une société sur un mode décalé. Nous retrouvons, dans ce cinéma engagé humainement et socialement, deux êtres perdus qui finissent par se retrouver. Cette thématique revient souvent chez eux, un fils et son père Saint Amour, deux frères différents Le grand soir, Mammuth, un frère et sa sœur I Feel Good. Le bonheur est une chose simple, semblent nous dire les deux compères, qui ne demande pas grand-chose, juste un peu d’attention à l’autre. Dans leur dernier opus bercé par la chose commune, Monique et Jacques suivent deux voies différentes. La première, après des passages difficiles, se retrouve dans cette communauté de l’Abbé Pierre qu’elle dirige avec bienveillance.

Celle-ci sera mise à rude épreuve par l’arrivée de ce frère qui rejette en bloc les valeurs paternelles. Jacques a claqué la porte du foyer familial pour partir chercher fortune dans la grande tradition du rêve américain. C’est l’occasion pour les réalisateurs de critiquer la société de l’argent qui fait miroiter des chimères aux pauvres gens. De la réussite dans le garage aux idées reçues sur la façon de faire fortune, Jacques devient le porteur d’un discours sur le capitalisme. Derrière le rire, ils touchent juste, n’épargnant personne ni le rêve lui-même. Ils montrent les limites de l’autre face de la société commune qui devait faire le bien de tous. Ils s’aident de mille trouvailles, des décors exceptionnels de la communauté Emmaüs qui les accueille pour le tournage. C’est un lieu magique aux maisons peu ordinaires où chacun trouve son bonheur. Autre ambiance improbable, cette structure à demi abandonnée de l’ancien rêve communiste des pays de l’Est.

Tout ceci sert une mise en scène serrée au corps du sujet, concentrée sur le cœur des sentiments et des utopies de chacun. Une fois de plus, Yolande Moreau est magnifique, sublimée par la caméra de Gustave Kervern et Benoît Delépine. Jean Dujardin rejoint la grande famille de ces trublions pour un rôle étonnant, une composition tout en délicatesse et profondeur. C’est bien le vivre ensemble qui est valorisé dans ce récit comme dans toute leur filmographie. L’utopie n’est pas un rêve inaccessible à partir du moment où chacun accepte l’autre comme il est. C’est l’occasion de montrer la réussite du rêve de l’Abbé Pierre dans les communautés Emmaüs. Il y a sans aucun doute de quoi s’inspirer pour construire nos rêves de bonheur.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre original : I Feel Good

    Réalisation et scénario : Gustave Kervern et Benoît Delépine

    Décors :Madphil

    Costumes : Agnès Noden

    Photographie : Hugues Poulain

    Montage : Stéphane Elmadjian

    Musique : Les Motivés

    Production : Benoît Delépine, Marc Dujardin et Gustave Kervern

    Producteur associé : Charles-Édouard Renault

    Sociétés de production : JD Prod et No Money Productions, Arte   France Cinéma

    Société de distribution : Ad Vitam Distribution (France)

    Pays d'origine : France

    Langue originale : français

    Format : couleur

    Genre : comédie

    Durée : 103 minutes

    Dates de sortie : 26 septembre 2018

Distribution

    Jean Dujardin : Jacques Pora

    Yolande Moreau : Monique Pora

    Jean-Benoît Ugeux : Vincent

    Joseph Dahan : Manu, le menuisier

    Lou Castel : Gregory

    Oleg Kupchik

    Xavier Mathieu : Poutrain

    Jana Bittnerova : Béatrice