Cine-Region.fr
affiche Doubles vies

Doubles vies

___

Un film de Olivier Assayas ,
Avec Guillaume Canet, Juliette Binoche, Vincent Macaigne ,

Genre : Comédie
Durée : 1h48
France

En Bref

Alain est éditeur et Léonard, son ami, un auteur maison. Leur amitié résiste à tous les mauvais coups du sort, mais peut-être pas au dernier roman de Léonard. Il puise son inspiration dans la vraie vie, cachant sous des noms d’emprunt les protagonistes de ses histoires. Alain annonce à son ami qu’il ne publiera pas son dernier roman. La petite maison d’édition subit l’arrivée du numérique et la pression des nouvelles tendances. C’est peut-être aussi qu’il décèle dans l’ouvrage de son ami l’histoire d’amour entre Léonard et sa femme, Selena. Cette comédienne entretient en effet depuis un bon moment une liaison avec son ami pendant que lui en a une  avec Valérie, la compagne de Léonard. Il n’y a pas que l’édition qui risque d’être remise en cause, mais les relations entre ces couples. Chacun devra faire face à cette nouvelle situation pour repartir de nouveau le cœur léger et l’âme sereine sur les chemins de la vie.


Doubles vie est un film sur l’écriture dans tous les sens du terme, celle du cinéaste à travers ses films, de l’écrivain et de la littérature en général. C’est un récit subtil sur la parole, petite horlogerie fragile qui tient sur le sens des mots, les dialogues et la force de ses acteurs. Comme dans toutes bonnes comédies, on s’amuse du quiproquo. Léonard quitte le déjeuner mensuel persuadé qu’Alain le publiera. Doubles vies s’appuie aussi sur les non-dits, les silences et les actes manqués, malencontreux ou voulus, des protagonistes. Olivier Assayas tisse une toile tout en finesse autour de ses personnages qui finissent par se prendre à leur propre piège. Il y a du Sacha Guitry, du Nani Moretti, du Woody Allen dans le jeu du langage, de la bonne phrase qui fait mouche et les situations.

On trouve une certaine nostalgie d’hier. Doubles vies aborde le passé et le présent à travers la venue du numérique. Léonard reste accroché à l’écriture à l’ancienne quand Alain préfère par opportunisme, pour ne pas mourir peut-être, le numérique. Doubles vies résume toute la filmographie de l’auteur dans ces couples qui se perdent, se cherchent, s’abandonnent et se retrouvent, dans la nostalgie d’un certain passé et ce demain bousculant la création jusqu’au fond de son âme. Il n’existe pas de regret, juste une balade sur la frontière entre deux époques. Le projet ne date pas d’aujourd’hui, il dormait dans les tiroirs de l’auteur qui le repend pour lui donner un nouveau souffle. La maitresse d’Alain porte une certaine utopie du numérique qui contrebalance la plume de Léonard.

La vérité ou le mensonge de la parole est au cœur de l’histoire. C’est la femme de Léonard, Valérie, responsable com d’un homme politique qui la porte. Celui-ci la met souvent dans l’embarras par son franc-parler. Le changement bouscule chacun des personnages jusqu’au plus profond de ses convictions, qu’il remet en cause. Doubles vies cache bien plus qu’un simple film sur le langage, une véritable remise en question du monde face aux bouleversements qui le frappent. Il devrait se retrouver dans les conversations des spectateurs en sortie de salle, comme chaque film d’Olivier Assyas.

 Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


Titre français : Doubles vies

    Réalisation : Olivier Assayas

    Scénario : Olivier Assayas

    Photographie : Yorick Le Saux

    Montage : Simon Jacquet

    Producteur : Charles Gillibert

    Société de production : CG Cinéma

    Société de distribution : Ad Vitam Distribution

    Pays d'origine : France

    Durée : 1h 48 min.

    Genre : comédie dramatique

    Date de sortie : 16 janvier 2019

Distribution

    Juliette Binoche : Selena

    Guillaume Canet : Alain

    Christa Théret : Laure

    Pascal Greggory : Marc-Antoine

    Vincent Macaigne : Léonard

    Nora Hamzawi : Valérie

    Nicolas Bouchaud : David

    Olivia Ross : L'amie de Laure

    Violaine Gillibert : Paloma

    Laetitia Spigarelli : Amélia

    Thierry de Peretti : Invité de Marc-Antoine

    Aurelia Petit : Invitée de Marc-Antoine

    Laurent Poitrenaux : L'auteur

    Antoine Reinartz : Le libraire

    Jean-Luc Vincent : L'auteur de Marécage

    Raphaël Neal et Benjamin Bellecour : Lecteurs