Cine-Region.fr
affiche Cro Man

Cro Man

___

Un film de Nick Park ,
Avec Pierre Niney, Kaycie Chase, Eddie Redmayne,

Genre : Film d'animation
Durée : 1h29
Royaume-Uni

En Bref

Il y a bien longtemps, alors que les hommes et les mammouths parcouraient la même terre, un étrange phénomène bouscula l’ordre de l’univers, et donna naissance à un sport pratiqué encore de nos jours, le football ! C’est une étrange météorite ronde qui donne naissance dans le rire et la bonne humeur à cette pratique. Cette dernière, au passage, raye les dinosaures de la planète. Quelque temps plus tard, à l’échelle cosmique, la tribu de Doug occupe la vallée creusée par la baballe ! Ils ont oublié depuis longtemps la balle au pied pour chasser l’unique lapin du coin. Isolés du monde, ils découvrent l’âge du bronze avec Lord Nooth, bien décidé à s’accaparer leurs minerais. Délogés de leur retraite paisible, ils se voient confinés dans les terres sauvages et arides. Doug et son ami Crochon, un croisement entre le sanglier et le cochon, passent un deal avec les hommes du bronze. Les hommes des cavernes devront battre l’équipe des champions de football pour retrouver leur liberté. Il y a juste un hic, ils n’ont jamais pratiqué ce sport. Les paris sont lancés, que la partie commence ! 


Aardman bousculait l’animation avec la vieille recette des personnages en pâte à modeler, bien meilleurs que les essais de notre enfance. L’Humour british à la Monty Python faisait les beaux jours de Wallace et Gromit, le chien le plus désopilant de l’animation en 2005, Chicken Run 2000 et dernièrement, Shaun le mouton. Le rendez-vous était devenu le signe d’une bonne tranche de rire et de pas mal de surprises. C’est la première réalisation en solitaire pour Nick Park. Elle reste plus classique. C’est l’esprit d’équipe contre le bling-bling et l’argent, le racisme, la différence de classes, un brin d’écologie contre la cité urbaine, sans grande surprise. Les gags ne révolutionnent pas le genre. Nous retiendrons quelques moments loufoques comme une chasse au lapin tenace, un canard géant de la préhistoire, Mona, une petite qui n’a pas froid aux yeux.

Sous couvert de la préhistoire, il survole des sujets modernes, la royauté, les joueurs accros à leur image, la jouant perso, le racisme, l’esprit d’équipe. Un clin d’œil peut-être à 2001 l’Odyssée de l’espace avec la naissance du foot. Le ballon est peut-être le nouveau monolithe noir. Les hommes de l’âge de pierre ressemblent étrangement à des Écossais et ceux du bronze aux citoyens de sa Gracieuse Majesté, avec les préjugés que cela comporte. Doug et Mona forment un couple sympathique, mais la palme revient à Crochon dans l’esprit de Wallace et Gromit des débuts. Il s’appuie sur le muet pour se marrer des situations abracadabrantesques. À force d’être toujours surpris, nous exigeons peut-être trop des studios Aardman, ne nous contentant plus de l’ordinaire. Cro Man vous promet une bonne partie de poilade à l’anglaise, en attendant plus de surprises pour la prochaine fois.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


    •       Titre original anglophone : Early Man

    •       Titre original francophone : Cro Man

    •       Réalisation : Nick Park

    •       Scénario : Mark Burton et John O'Farrell

    •       Société de production : Aardman Animations et Studiocanal

    •       Distribution : StudioCanal (Royaume-Uni et France), Lionsgate (États-Unis)

    •       Pays d'origine : Royaume-Uni,  France

    •       Langue originale : anglais

    •       Dates de sortie : 7 février 2018

Distribution

    •       Eddie Redmayne : Dug

    •       Tom Hiddleston : Seigneur Nooth4

    •       Maisie Williams : Goona5

    •       Timothy Spall : Chief Bobnar

    •       Miriam Margolyes : Queen Oofeefa

Voix françaises

    •       Pierre Niney : Dug

    •       Stéphane Ronchewski : Lord Noze

    •       Michel Dodane : Bobnar

    •       Kaycie Chase : Mona

    •       Philippe Crubézy : Bryan

    •       Guillaume Lebon : Mésange vocale

    •       Charles Pestel : Asbo

    •       Jérémy Prévost : Hôpia, Treebor, Atab

    •       Hervé Mathoux : Brian, le commentateur sportif

    •       Thibault Lacour : Gordon

    •       François Raison : Jurgen

    •       Martine Irzenski : la Reine Oofeefa