Cine-Region.fr
affiche Cars 3

Cars 3

___

Un film de Brian Fee ,
Avec Guillaume Canet, Gilles Lellouche, Nicolas Duvauchelle,

Genre : Film d'animation
Durée : 1h42
États-Unis

En Bref

Flash McQueen avec Bobby Swift et Cal Weathers sont les rois des circuits. Ils se partagent la tête du podium, mais depuis quelque temps arrive une nouvelle génération qui compte bien pousser les papis dehors. A leur tête Jackson Storm un jeune qui en veut et n’hésite pas à se moquer du dernier roi de la piste. C’est à force de rivaliser, en poussant les moteurs jusqu’à leur dernière limite, que Flash se retrouve au garage en morceaux. C’est le début de la fin, les nouvelles technologies renvoient notre pépère dans son Radiator Springs natal. Ses deux amis abandonnent la piste au dernier rayon du soleil et à la jeune génération, Flash McQueen décide de remonter la pente. Il retrouve un nouveau sponsor, un milliardaire fan, bien décidé à prendre les mêmes armes que ses concurrents. Le pauvre McQueen se retrouve avec un coach, la jeune et fougueuse Cruz Ramirez. Elle doit driver le vieux routard, mais trop c’est trop. Il décide de prendre son destin en main après un passage par la case stock-cars en tant que Chester Vilebrequin. Il renoue avec le succès et la petite Cruz dans la roue ils partent en quête du mentor de Doc, Smockey. Ils trouveront au bout de la piste une nouvelle route où les rôles des uns et des autres changeront radicalement. Ils toucheront au bout de leur rêve arpenter la piste pour la jolie Cruz et revenir dans la ligne pour McQueen.


 Brian Fee nous offre un troisième volet riche en rebondissements où la course est au centre du récit. Disney continue de dépoussiérer l’animation en restant dans le peloton de tête. Finies les questions basiques sur le courage, l’honneur, le bien et mal, comment devenir un homme mon fils des dessins animés d’antan. Dans ce troisième volet, Flash McQueen se confronte à l’âge et au temps qui passe. Cars 3 développe la question de comment rester dans la course quand on ne se remet pas en cause. Habitués à la victoire,  les vieux cadors ne cherchent pas à se dépasser plus que cela. La jeune génération avide de succès comme Flash à ses débuts les pousse à s’interroger sur la route à suivre. Pour les uns il est temps de raccrocher les gants, pour Flash pas question. En jouant sur l’âge et les différentes questions qu’il pose pour un sportif, Disney relance la saga dans de nouvelles directions. Il faudra de nouveau une route initiatique et une remise en cause complète pour de nouveau donner un sens à la course. Elle passe par le retour aux origines, les nouvelles technologies, les vieilles recettes et beaucoup de dépassement de soi.

C’est la quête du nouveau mentor qui n’est autre que celui de Doc. C’est une formation à la Karaté Kid, faite de bric et de broc, mais qui finit par payer. C’est le passage du flambeau et accepter d’être le formateur à son tour. Nous le savons, dans le milieu du sport, l’âge nous joue des tours. Il faut à un moment changer de voie, car la performance n’est plus au rendez-vous. Que faire ? Rentrer dans le rang et cultiver son jardin ou s’investir autrement pour continuer à vivre sa passion ? Cars 3 développe toutes ses thématiques avec brio, nous rappelant que plus que la technologie c’est l’humain qui compte. Cruz prend le même chemin que le jeune Flash McQueen. Il retrouve en elle l’énergie de ses débuts, ce rêve d’arpenter l’asphalte qu’on lui disait impossible. Le flambeau est passé, mais il reste toujours dans la course d’une certaine façon. De volet en volet, la saga évolue pour à chaque fois nous interroger sur un aspect du sport de haute compétition, devenant bien plus que des simples voitures anthropomorphiques. Nous avons le droit à de séquences d’anthologie comme la course stock-car, les nouvelles technologies, la formation par Smockey. Le film file comme un bolide sans temps mort, nous ramenant à l’essentiel. Âge ou technologie, c’est ce que nous en faisons qui fait la différence.

Patrick Van Langhenhoven

Note du support : n/a
Support vidéo :
Langues Audio :
Sous-titres :
Edition :


   Titre original : Cars 3

    Titre québécois : Les Bagnoles

    Réalisation : Brian Fee

    Scénario: Robert L. Baird

    Story-boards: Edgar Karapetyan

    Musique: Randy Newman, Ashley Chafin (production), George Doering (musicien)

    Mixage des dialogues : Michael Miller, Chris Navarro

    Animation: David Juan Bianchi, David Torres, Jude Brownbill (direction), Bobby Podesta (supervision)

    Effets visuels : William Austin Lee, Davide Pesare, Stewart Pomeroy, Megan Stifter

    Couleurs : Natasha Leonnet

    Production : Kevin Reher

        Production exécutive : John Lasseter

    Sociétés de production : Pixar Animation Studios, Walt Disney Pictures

    Sociétés de distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures (Argentine, États-Unis, France, Singapour)

    Pays : Drapeau des États-Unis États-Unis

    Genre : animation

    Format : couleur

    Langue originale : anglais

    Dates de sorties : 2 août 2017

Distribution

 Voix originales

     Owen Wilson : Flash McQueen

    Armie Hammer : Jackson Storm

    Cristela Alonzo : Cruz Ramirez

    Larry the Cable Guy : Martin

    Bonnie Hunt : Sally Carrera

    Chris Cooper : Smokey

    Nathan Fillion : Sterling

    Tony Shalhoub : Luigi

    Guido Quaroni : Guido

    Kerry Washington : Natalie Certain

    Lea DeLaria : Miss Fritter

    Lloyd Sherr : Fillmore

    Paul Dooley : Sarge

    Cheech Marin : Ramone

    Jenifer Lewis : Flo

    Lewis Hamilton : Hamilton

    Bob Costas : Bob Cutlass

    Bob Peterson : Chick Hicks

    Katherine Helmond : Lizzie

    John Ratzenberger : Mack

    Michael Wallis : Sheriff

    Ray Magliozzi : Dusty

    Tom Magliozzi : Rusty

    Isiah Whitlock Jr. : River Scott

    Junior Johnson : Junior Moon

    Margo Martindale : Louise « Barnstormer » Nash

    Jose Premole : Toni

    Jason Pace : Radio Sports Talk DJ

    Chase Elliott, Ryan Blaney, Darrell Walace Jr., Darrell Waltrip, Shannon Spake, Humpy Wheeler, Jeff Gordon, Daniel Suarez, Kyle Petty, Mike Joy, Ray Evernham, Richard Petty et Paul Newman : caméos

Voix françaises

     Guillaume Canet : Flash McQueen7

    Nicolas Duvauchelle : Jackson Storm

    Alice Pol : Cruz Ramirez

    Gilles Lellouche : Martin

    Cécile de France : Sally Carrera

    Samuel le Bihan : Chick Hicks

    Charles Germain : Chase Racellot, T-Bone

    Nathalie Spitzer : Natalie Certain

    Philippe Crubézy : chef du Storm'crew

    Michel Voletti : Junior Moon

    Eilias Changuel : Ryan 'Inside' Laney

    Daniel Lobé : Bobby Swift

    Gabriel Le Doze : Cal Weathers

    Pascal Sellem : Fillmore

    Jacky Nercessian : Sergent

    Marc Perez : Luigi

    Marion Game : Lizzie

    Guillaume Orsat : Mack

    Michel Dodane : Shérif et Strip « Le King » Weathers

    Emmanuel Jacomy : Tex Dinoco

    Danilo De Girolamo : Guido

    Pat Angeli : Bob Culasse

    Philippe Chereau : Darell Cartrip8

    Jean Pierre Michael : Sterling

    Mark Lesser : Hamilton

Voix québécoises

     Patrice Dubois : Flash McQueen

    Alexandre L'Heureux : Jackson Storm

    Manuel Tadros : Mater

    Patrick Carpentier : Commentateur sportif (1954)

    Mélanie Laberge : Sally Carrera

    Daniel Picard : Chick Hicks

    Sylvain Hétu : Le King